Planète-déchet

 

  La surpêche                     

              De nombreux écologistes marins pensent que la menace la plus importante pour les écosystèmes aujourd'hui est la surpêche. Notre appétit pour le poisson dépasse les limites écologiques de nos océans avec un impact dévastateur sur les écosystèmes marins. Les scientifiques mettent en garde contre les conséquences de la surpêche, qui entraîne des changements importants et parfois irréversibles pour nos océans. Sans parler de nos plats de poissons qui, à l'avenir, pourraient bien devenir des mets de luxe plutôt rares.
 
Les poissons n'ont aucune chance
 
              Le plus souvent, l'industrie de la pêche a accès aux stocks de poissons avant que l'impact de leur activité n'ait pu être évalué et la réglementation du secteur de la pêche est, en tous cas, généralement inappropriée.
 

              La réalité de la pêche moderne est que le secteur est dominé par les navires de pêche qui dépassent largement la capacité de renouvellement de la nature. Les gigantesques navires industriels, utilisant des sonars à la pointe de la technologie, sont capables de localiser très rapidement et précisément les bancs de poissons. Les navires sont équipés comme des usines géantes flottantes : ils contiennent des usines de traitement et d'emballage des poissons, d'énormes systèmes de congélation et des moteurs puissants permettant de tirer des équipements de pêche à travers l'océan. En d'autres termes : les poissons n'ont aucune chance.

 

 

Bilan de santé de la vie des océans

 
             Les populations de grands prédateurs, indicateur essentiel de la santé d'un écosystème, disparaissent à une vitesse effrayante et 90 % des grands poissons que beaucoup d'entre nous adorent consommer (le thon, l'espadon, le marlin, le cabillaud, le flétan, la raie et la limande) ont été surpêchés depuis que la pêche industrielle a commencé dans les années 1950. L'épuisement de ces espèces de grands prédateurs peut entraîner une modification complète d'écosystèmes océaniques entiers où des poissons rentables d'un point de vue économique sont remplacés par des poissons plus petits se nourrissant de plancton. Ce siècle pourrait même voir des nuées de méduses remplacer le poisson consommé par les êtres humains. 

            Ces changements mettent en danger la structure et le fonctionnement des écosystèmes marins et, par conséquent, menacent le moyen de subsistance de ceux qui dépendent des océans, pour le présent et le futur.

 

 

 

Effondrement des pêcheries


             La surexploitation et la mauvaise gestion des pêcheries ont déjà entraîné quelques effondrements spectaculaires de pêcheries. La zone de pêche au large de Terre-Neuve, au Canada, s'est effondrée en 1992, entraînant la perte d'environ 40 000 emplois dans le secteur. Les stocks de cabillaud en mer du Nord et en mer Baltique prennent désormais la même direction et sont proches de l'effondrement.

            Au lieu d'essayer de trouver une solution à long terme à ces problèmes, le secteur de la pêche se tourne vers le Pacifique, ce qui n'est pas une solution. Les hommes politiques continuent à ignorer les conseils des scientifiques sur la gestion de ces lieux de pêche et sur le besoin de pêcher ces espèces menacées d'une façon durable.


 

Source : greenpeace Défendons nos Océans







Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement