Planète-déchet

 
>>

  La Chasse aux phoques au Canada                 

 

             La chasse aux phoques au Canada est le plus important et le plus cruel massacre de mammifères marins dans le monde. Les phoques sont principalement tués pour leur peau, qui sera utilisée par l’industrie de la mode.

 

La chasse aux phoques au Canada est le plus important et le plus cruel massacre de mammifères marins dans le monde.

 
 

             La chasse vise les très jeunes phoques. Les phoques sont tués à coups de gourdin ainsi qu’au fusil. Quelle que soit la méthode utilisée pour chasser les phoques, rien n’assure qu’ils soient tués sur le coup. Beaucoup d’entre eux se font retirer leur peau alors qu’ils sont encore vivants. En 2001, une équipe de vétérinaires a observé la chasse et a examiné les cadavres dépecés. La conclusion de leur rapport est accablante : 42% des phoques se font dépouiller de leur peau alors qu’ils sont probablement conscients. Les vidéos prouvent de nombreuses infractions au règlement canadien sur les mammifères marins. L’on peut y voir des bébés phoques saignés ou écorchés vifs et traînés sur la glace à l’aide de crochets affûtés...

 

Les phoques sont tués à coups de gourdin ainsi qu?au fusil.

 

 

               Alors que le gouvernement canadien prétendait que la chasse aux phoques se justifiait par la raréfaction des poissons dans l’Atlantique et notamment des morues, dont les phoques se nourrissent, voici que cet argument est classé sur le site officiel du gouvernement canadien comme un "Mythe" ! La "Réalité" est enfin donnée : "Plusieurs facteurs ont contribué à entraver le rétablissement des stocks de morue, dont la pêche, la mauvaise condition physique des poissons, leur faible taux de croissance et des changements environnementaux." La raison de l’effondrement de la population de poissons n’a jamais fait de doutes : des années de pêche intensive. Aucune justification ou fondement scientifique ne permet d’établir un lien entre le nombre de phoques et la raréfaction des poissons. Des scientifiques pensent même que la diminution de la population de phoques pourrait aller à l’inverse du but recherché, car les phoques consomment des calmars, qui font partie des prédateurs des morues. Tout le monde est désormais d’accord sur un point : les massacres de phoques ne font pas revenir la population de morues.

 

42% des phoques se font dépouiller de leur peau alors qu?ils sont probablement conscients.

 

source : >>   http://www.chasse-aux-phoques.com







Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement